jeudi 2 octobre 2008

La vie révoltée d’un jeune adolescent.

« Tout doit disparaître » est un livre de Mickaël Ollivier, auteur de nombreux livres de tout genre pour petits ou grands. Il nous raconte dans ce livre la vie révoltée d’Hugo.

Hugo, 11 ans, doit suivre ses parents en poste à Mayotte pour enseigner dans un collège. Il ne désire pas quitter la France mais il n’a pas le choix, son seul réconfort est sa sœur Lydie.
Sur place il fera la connaissance de Françoise, la documentaliste qui deviendra sa confidente. Il découvre Mayotte, seul dans la ville, à travers ses bidonvilles, ses rues bruyantes et denses. Le jour de sa rentrée scolaire il réalise qu’il est le seul blanc de sa classe. Cela le perturbe énormément, de plus il a beaucoup de mal à s’adapter à sa nouvelle vie à Mayotte. Deux ans plus tard, Hugo tombe amoureux de Zanaiba, jeune maman d’un petit garçon. Lorsqu’Hugo passe en 3éme il apprend que Zanaiba est enceinte. Désemparé, il se confie à Françoise qui aura la délicatesse d’avertir elle-même les parents d’Hugo. Ces derniers prennent les choses en main et décident de renvoyer Hugo en France chez ses grands-parents. Sa nouvelle vie en France est assez difficile pour lui, la surconsommation le dégoûte, la mode, les soldes, les marques, les pubs, etc… Surtout lorsque ses parents et sa sœur Lydie, avec qui il avait été si proche, reviennent vivre en France. Sa jeune sœur est pour lui devenue une autre personne, une jeune fille victime de la surconsommation, elle n’aime que le rose, son téléphone mobile, et ses magazines débiles. Plus tard, il fera la connaissance de « Charly », jeune femme marginale, dont il tombera follement amoureux. Suite à une arrestation avec la police les relations conflictuelles d’Hugo avec ses parents se sont aggravées. Hugo fait part jour après jour de son dégoût, de sa révolte à Françoise par e-mail.
A la fin du livre Hugo dit juste :
« Plus tard, dans ma vie, je veux être un homme libre. »

J’ai aimé ce livre car il nous démontre combien la société actuelle, en particulier les médias et la presse, ont énormément d’influence sur notre vie de tous les jours. Il faut savoir être libre de ses choix, et ne pas tomber dans le phénomène du «Fashion victim » et de la surconsommation. Bien souvent tous ces produits- phares ne sont que furtifs car la mode évolue et change très vite. En fait tout ça n’est surtout que commercial, mais il est aussi parfois difficile de résister à toutes ces tentations surtout lorsqu’on est jeune.

Julia P.

1 commentaire:

petitemangas a dit…

sur le dernier point de vue, je suis tout à fait d'accord avec toi, il difficile de résister!!! Je n'ai pas encore lu ce livre, mais il a l'air sympa!!!!!